Site officiel de la ville de Marly en Moselle (57)
Edit Content

Informations de contact

Mairie de Marly

8 rue des Ecoles BP 30002 57151 MARLY CEDEX

Par téléphone

03 87 63 23 38

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Permanences

Permanence État civil : de 17h 18h
Permanence téléphonique : de 8h à 9h

Suivez nous sur les réseaux

Sécurité et civisme

La police municipale de Marly compte 6 agents armés. Elle travaille sous l’autorité directe du maire. Elle veille au maintien de la tranquillité, de la sécurité des habitants et des espaces publics ainsi que de la salubrité publique. Elle assure l’exécution des arrêtés du maire et constate les contraventions. Les missions du policier municipal sont le plus souvent préventives, elles sont nombreuses et variées. Il veille au respect de la tranquillité publique en informant les administrés de la réglementation en vigueur au sujet du bruit, de la circulation, du stationnement et du dépôt des ordures. Il identifie les lieux qui ont besoin d’une surveillance : sites industriels sensibles, écoles, voies de circulation, établissements accueillant du public et il s’occupe de leur surveillance par sa présence. Il veille également au respect du code de la route.

Contact

De jour comme de nuit, le bruit représente un fléau pour la santé et perturbe la vie publique, alors avant de sortir ma perceuse ou ma tondeuse, je vérifie l’heure !

Bruit

Les travaux de bricolage ou de jardinage des particuliers à l’aide d’outils susceptibles de créer une gêne pour le voisinage en raison de leur intensité sonore (tondeuse à gazon, perceuses, raboteuses, tronçonneuses, etc.) ne doivent être effectués que dans les tranches horaires suivantes :
> les jours ouvrables de 8h30 à 12h et de 14h30 à 19h30,
> le samedi de 9h à 12h et de 14h à 19h,
> le dimanche et les jours fériés de 10h à 12h.

Dans le cadre d’activités professionnelles, les travaux bruyants, à l’intérieur de locaux ou en plein air, sur la voie publique ou dans les propriétés privées, doivent être interrompus entre 20h et 7h et toute la journée des dimanches et jours fériés (hors intervention urgente). Les propriétaires, directeurs ou
gérants d’établissements ouverts au public, tels que les cafés, les cinémas, les restaurants ou les discothèques, etc., doivent prendre toutes les mesures utiles pour éviter que la musique diffusée à l’intérieur de l’établissement ou tous autres bruits ne s’entendent à l’extérieur. Ces principes s’appliquent aussi bien aux activités professionnelles que de loisirs.

Brûlage

Le brûlage à l’air libre d’ordures ménagères ou de végétaux est interdit et ce notamment afin d’éviter tout incendie. Enflammer des déchets, végétaux ou autres, dégage des substances toxiques pour les êtres humains et l’environnement, qui viennent s’ajouter à la pollution atmosphérique déjà
importante. Toutefois, l’incinération de la paille ou des déchets des récoltes peut s’effectuer de façon réglementée et occasionnelle. Il faut pour cela adresser une déclaration à la mairie de Marly, auprès des services techniques.
Les déchets verts doivent être déposés en déchèterie. Ils peuvent également faire l’objet d’un compostage individuel.

+ d’infos : se référer à l’arrêté préfectoral du 23 décembre 1992

Animaux

  • Des plaintes régulières de riverains nous remontent des comités de quartiers au sujet des déjections canines. Aussi, afin de vivre en bonne harmonie avec nos amis les chiens, nous invitons les propriétaires d’animaux à un comportement citoyen en utilisant les moyens mis
    à leur disposition : canisettes ou sacs de ramassage. Rappelons que cette incivilité est verbalisable.
  • Par ailleurs, un chien doit toujours rester sous le contrôle de son maître, lorsqu’ils circulent sur la voie publique, ils doivent être tenus en laisse et muselés au besoin. Dans le cas contraire, les contrevenants risquent une amende de 38€.
    + d’infos : se référer à l’article 9 de l’arrêté municipal du 28 août 2006
  • L’installation de ruche fait l’objet d’une règlementation précise. Nous vous invitons à contacter le service urbanisme de la mairie.
  • A Marly, vous pouvez élever chez vous de la volaille sans être obligatoirement agriculteur ou faire de déclaration préalable en mairie, du moment que les produits de cette basse-cour sont destinés à une consommation personnelle et que votre élevage reste considéré comme un élevage familial (10 poules maximum). Afin de ne pas déranger votre voisinage, il convient de prendre en compte la distance entre le poulailler et les limites de clôture et celle des habitations. La réalisation d’un poulailler en dur répond à la règle d’urbanisme des abris de jardin (se référer au plan local d’urbanisme). Une déclaration préalable de travaux n’est nécessaire que pour les surfaces supérieures à 5 m² et inférieures à 20 m².

Attention : la possession d’un coq est susceptible de déclencher des conflits de voisinage en raison des nuisances sonores qu’il peut occasionner. Si le caquètement de l’animal dérange le voisinage, la police municipale peut engager une procédure pour bruit de comportement.

Entretien des espaces communs

A Marly, déneigement et désherbage des trottoirs incombent aux riverains. Propriétaires et locataires sont tenus d’entretenir la propreté devant la maison (raclage, balayage, désherbage, dépôt sauvage, etc.) sur les trottoirs jusqu’au caniveau en dégageant celui-ci autant que possible. S’il n’existe pas de trottoir, cet entretien doit être réalisé sur un espace de 1,5m de large à partir du mur de la façade ou de la clôture. Il en va de même pour la taille des végétaux : une haie non entretenue peut rendre difficile la circulation sur le trottoir. En cas d’accident, la responsabilité des riverains est engagée. Outre l’aspect esthétique, un entretien régulier permet d’éviter la dégradation des trottoirs et de la voirie. Cela contribue également à l’embellissement de la ville et à préserver le cadre de vie de chacun.
+ d’infos : se référer à l’arrêté n°83/2014

Nettoyage de véhicule

En raison des produits détergents qui ruissellent dans le caniveau et finissent dans la Seille en la polluant, il est interdit de laver sa voiture sur le trottoir. A la place, je préfère une station de lavage ou un site équipé d’une évacuation reliée au circuit des eaux usées.
+ d’infos : se référer au Règlement Sanitaire Départemental – art. 99-3

Vous allez bientôt vous absenter et vous craignez pour la sécurité de votre maison ou de votre appartement ? Vous pouvez demander à la police de surveiller votre domicile.

Les vacanciers s’assurent ainsi de la surveillance de leur domicile à travers des patrouilles organisées par les forces de l’ordre dans le cadre de leurs missions. Les bénéficiaires de ce service sont assurés d’être prévenus en cas d’anomalie (tentatives d’effractions, effractions, cambriolages). Informés, les victimes et leurs proches restés sur place sont en mesure d’agir au plus vite pour limiter le préjudice subi : remplacement des serrures, inventaire des objets volés, contacts avec la société d’assurance, etc. Pour bénéficier du dispositif, il faut en faire la demande au moins une semaine avant la période d’absence soit en mairie de Marly ou au bureau de la police municipale, place de Gaulle.

Pour éviter les mauvaises surprises, mettez toutes les chances de votre côté. Prudence, vigilance, anticipation : vous trouverez ici les bons réflexes à développer sans attendre.
Depuis 2012, la ville de Marly a mis en place le dispositif des voisins vigilants et compte 50 relais volontaires pour 10 000 habitants. Ce concept est basé sur la participation des habitants au renforcement de la sécurité dans leur ville. Surveillance des logements temporairement inhabités, vigilance à l’égard des comportements ou événements inhabituels, les missions des voisins vigilants sont encadrées par la mairie et les services de police. Dans chaque quartier, le dispositif s’appuie sur un tissu de personnes volontaires et de confiance, clairement identifiées. Ces référents sont le relais entre les habitants, le maire et les services de police nationale ou municipale. Dès qu’ils ont connaissance d’un fait suspect, les voisins vigilants informent le maire et les services de sécurité publique qui interviennent systématiquement. Cela permet aux policiers de gagner un temps précieux, d’être plus réactifs et plus efficaces dans la résolution des enquêtes. En occupant le terrain, les voisins vigilants gênent aussi les repérages, et préviennent les cambriolages par une remontée organisée du renseignement. Les pratiques de bon voisinage ainsi institutionnalisées permettent d’avoir un coup d’avance contre la délinquance.
Le droit local maintenu en vigueur dans les départements d’Alsace et de Moselle dispose que les communes ont l’obligation de louer le droit de chasse sur les terres de leur ban communal. En 2011, la ville de Marly ne louait plus sa chasse depuis bien longtemps. A la même période, un nombre significatif d’accidents était dû à la présence de sangliers et de chevreuils sur la route, notamment au niveau de la déchèterie. La municipalité a donc décidé de louer sa chasse jusqu’en 2024, afin d’endiguer ce phénomène. Une convention avec un cahier des charges restrictif a été signée. L’objectif principal est donc de réduire, puis maintenir la population de grand gibier à densité compatible avec les activités humaines. Il s’agit aussi de réduire les dégâts causés par le gibier, tant sur les terres agricoles, que dans les jardins des particuliers. Enfin, la chasse participe à la régulation des populations de nuisibles (par exemple le renard).

La sécurité des personnes avant tout

A Marly, les règles pour chasser ont été définies pour garantir la sécurité des riverains. Le tir en direction des installations créées de la main de l’homme est interdit. La chasse n’est pas autorisée les mercredis, samedis, dimanches et jours fériés. Le cahier des charges, intransigeant sur la sécurité, impose aux chasseurs de mettre en place des panneaux sur les routes et les chemins afin de signaler leur présence lors des actions de chasses. Certaines personnes, inconscientes, n’hésitent pas à jeter ces panneaux de côté ce qui pénalise les promeneurs, non informés du danger. La réglementation exige le port de veste ou baudrier de couleur vive (orange) par les chasseurs afin d’être vu. La commune a également imposé le tir fichant, c’est-à-dire que la trajectoire du projectile doit arriver dans le sol et à courte distance. Ceci explique l’installation d’échelles sur le territoire de chasse. L’extrême prudence et le respect des règles liées à la chasse doivent rassurer les habitants. Tout est mis en œuvre par les chasseurs afin de réguler la prolifération de certaines espèces en toute sécurité, tout en préservant la cohabitation avec les activités humaines.

Lorsqu’une chasse est en cours, les chasseurs installent des panneaux sur les chemins d’accès afin de prévenir les promeneurs. Il est impératif de laisser cette signalétique en place, sans quoi nul ne peut être informé du danger.

Les dates de la chasse à Marly :

Chasse tous les mardis en plaine ou au bois jusqu’à la fermeture de la chasse.

Le conseil municipal réuni le 20 décembre 2023 a voté l’adhésion de la ville au centre de supervision urbain de l’Eurométropole : l’ensemble de ses caméras se trouve ainsi sous surveillance 24h/24 et 7j/7.
Inauguré en novembre 2023, le CSU permettra à terme d’observer les images de jusqu’à 1600 caméras dans les communes de l’Eurométropole et ainsi d’améliorer encore davantage la sécurité des citoyens.

Installé au siège de la police municipale de la Ville de Metz ce CSU est aussi connecté à l’Hôtel de Police de la Police nationale et renseignera la Gendarmerie nationale pour les communes en relevant.

Le CSU reçoit également les alarmes incendie ou intrusion des équipements communaux. Il est un bel exemple de coopération entre toutes les communes de l’Eurométropole pour répondre aux besoins des habitants.